Installation de WordPress sous Debian 9

Installation de WordPress sous Debian 9

Le but de cet article est de vous expliquer comment installer le CMS WordPress  sur un serveur debian 9. WordPress  (Content Management System) est un outil qui permet d’administrer facilement un site web basé sur PHP et MariaDB (MySQL).

Pour le choix de VPS, voir l’article suivant : Serveur VPS pas cher et gratuit

Il faut préparer et installer le serveur LAMP. Lire l’article suivant : Installation d’un serveur LAMP sous Debian 9

Si vous souhaitez mettre en place un certificat ssl :  Certificat SSL Let’s Encrypt pour Apache Sous Debian 9

Téléchargement de l’archive

Avec la commande wget, nous téléchargeons la dernière version de WordPress.

# cd /tmp

# wget http://wordpress.org/latest.zip

Décompression de l’archive dans « /var/www/html »

Nous allons installer unzip pour la décompression ensuite deplacer le dossier vers html.

# apt-get install unzip

# unzip latest.zip -d /var/www/html  

# cd /var/www/html 

# rm index.html 

# cp -R wordpress/* ./  

# rm -Rf wordpress

On donne les droits à l’utilisateur et au groupe d’Apache (www-data) sur les répertoires concernés (Etape importante) :

# cd /var/www/

# chown -R www-data:www-data  *

# find . -type d -exec chmod 0755 {} \;

# find . -type f -exec chmod 0644 {} \;

Création de la BDD sous MariaDB

Nous allons créer la BDD sous MariaDB.

Dans notre exemple, le nom de la BDD est wordpress, l’utilisateur est wpuser et le mot de passe est wppassword.

# mysql -u root -p
create database wordpress;
create user wpuser;
set password for wpuser= PASSWORD("wppassword");
GRANT ALL PRIVILEGES ON wordpress.* TO wpuser@localhost IDENTIFIED by "wppassword";
exit

Création du fichier de configuration par l'interface web

Aller sur l’interface web WordPress avec l’adresse ip de votre serveur http://x.x.x.x (x.x.x.x L’ip de votre serveur).

Il faut cliquer sur « Create a Configuration File » puis sur « Let’s Go« .

Il faut mettre le nom de la BDD (wordpress dans notre exemple), le nom de l’utilisateur (wpuser) et le mot de passe de la BDD (wppassword).

Cliquez ensuite sur « Submit » pour créer le fichier de configuration.

Il nous faut entrer les informations concernant le site en lui-même comme son nom, le login/password de l’administrateur et cliquer sur Install WordPress.

Pour se loguer, il suffit de rentrer les identifiants :

 

Vous pourrez vous rendre sur votre site WordPress en entrant http://domain.com (domain.com votre nom de domaine) dans votre navigateur.

 

Cet article a 9 commentaires

  1. Bonjour,
    super sympa mais il y a une question que je me pose :
    une fois wordpress installé, comment on se connecte en local à notre site
    sans tomber sur la page de login wordpress ??
    c’est pas plutôt http://mon_domaine.truc/wordpress avec un alias de /wordpress vers /var/www/wordpress
    qu’il faudrait pour accèder à la page de login ?

  2. Alias dans la config du virtual_host je veux préciser.

    1. Bonjour
      Merci
      La page de configuration s’affiche obligatoirement et uniquement à la première connexion au site.
      Passé l’étape de configuration, la redirection de s’effectuera plus.
      Pour accéder à la page d’authentification après la configuration il faut ajouter /wp-admin ( http://www.mon_domaine.truc/wp-admin )
      Concernant les alias et la configuration des Vhost, je te conseille cet article : https://www.adsysteme.com/certificat-ssl-lets-encrypt-pour-apache-sous-debian-9/

  3. Merci pour le lien.
    Je reprends où j’avais laissé, sur le souci avec MariaDB.
    Ce bloc ne fonctionne pas il me semble.
    Normalement, pour faire simple, je me connecte (logué en root sur console) comme ça

    # mysql
    MariaDB [(none)]> create database test;
    Query OK, 1 row affected (0.00 sec)

    MariaDB [(none)]> create user testuser;
    Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

    MariaDB [(none)]> set password for testuser= PASSWORD(« toto »);
    Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

    MariaDB [(none)]> GRANT ALL PRIVILEGES ON test.* TO [email protected] IDENTIFIED by « toto »;
    Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)
    La création de la base pas de problème. L’user non-plus, bien qu’on voit 0 row affected … bizarre ?
    mais il est bien dans la table users de mysql. Pourtant il ne dispose d’aucuns privilèges malgré les commandes entrées ensuite.
    J’ai déjà eu ce problème et ne me souviens plus comment je l’ai résolu.
    Un paquet de lien mentionne ce souci sur le net sans que vraiment de solution soit expliqué qui fonctionne. À part quelques uns qu’évidemment je ne trouve pas de suite c’est pénible.
    Auriez vous l’explication, j’ai oublié un détail ?
    Merci d’avance.

  4. Pardon j’ai oublié de préciser que # mysql me connecte automatiquement à mysql en « root » (admin de mysql).

  5. MariaDB [(none)]> select user();
    +—————-+
    | user() |
    +—————-+
    | [email protected] |
    +—————-+
    1 row in set (0.00 sec)

    De plus, si je fais :

    MariaDB [(none)]> SHOW GRANTS FOR testuser;
    +———————————————————————————————————+
    | Grants for [email protected]% |
    +———————————————————————————————————+
    | GRANT USAGE ON *.* TO ‘testuser’@’%’ IDENTIFIED BY PASSWORD ‘*63D85DCA15EAFFC58C908FD2FAE50CCBC60C4EA2’ |
    +———————————————————————————————————+
    1 row in set (0.00 sec)

    j’ai effectivement deux lignes pour testuser dans mysql.users, l’une avec host=localhost et une avec host= »% ».
    Je comprends pas pourquoi … je m’en suis pourtant tenu qu’aux commandes citées plus haut.
    Pardon si mes commentaires se transforment en « support », j’espère ne pas abuser 🙁

    1. Bonjour Denis,
      Je me souviens avoir expérimenté le même problème, il me semble que cela soit lié au fait qu’un utilisateur est déjà présent par défaut . La solution serait donc je recréer un utilisateur , puis de lui affecter le mot de passe , puis les droits. En espérant que cela vous aide.
      Cordialement

  6. moi, je fait create database wordpress, et j’ai juste un > pas un message, et impossible d’accéder au site, ça dit que mysql est pas installer

Laisser un commentaire

Fermer le menu